Image Alt

Vudailleurs.com

Argonne et une université marocaine signent un accord visant la promotion des technologies et des capacités informatiques au service de l’énergie verte

LEMONT, Illinois–(BUSINESS WIRE)–L’Argonne National Laboratory du département américain de l’Énergie (DOE) et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé un protocole d’entente visant une collaboration dans des domaines clés d’intérêt mutuel liés à la technologie de l’énergie verte et au lien entre l’eau et l’énergie. Lors d’une cérémonie tenue sur le campus de l’UM6P à Benguerir, le protocole d’entente a été signé par le directeur du laboratoire Argonne, Paul Kearns, et le président de l’UM6P, Hicham El Habti.


« Nous sommes impatients de voir quelles découvertes et innovations découleront de notre partenariat continu », déclare Kearns. « En travaillant ensemble, nous élargirons le champ des possibles dans le domaine scientifique pour l’avenir de nos deux pays. »

« Aujourd’hui marque une étape importante dans notre parcours vers l’innovation durable. La signature de ce protocole d’entente avec Argonne National Laboratory souligne notre engagement à promouvoir la R&D dans les domaines des énergies renouvelables, des réseaux énergétiques et de la gestion de l’eau. Ensemble, nous visons à tirer parti de notre expertise collective pour créer des solutions transformatrices qui profiteront non seulement à nos communautés, mais aussi à la société mondiale », déclare Hicham El Habti.

Sur une période de cinq ans, les deux institutions échangeront des informations scientifiques et techniques, des publications et des rapports. Elles organiseront également des réunions et des activités de coopération pour aborder des sujets techniques. En outre, le protocole d’entente prévoit l’échange de scientifiques, d’ingénieurs et d’autres experts pour participer à des réunions et séances de travail organisées par les institutions et pour planifier des projets potentiels.

L’accent mis par les institutions sur la technologie de l’énergie verte comprendra à la fois le stockage de l’énergie et les énergies renouvelables. En ce qui concerne le stockage de l’énergie, la recherche avancée sur les batteries est essentielle pour atteindre l’objectif zéro émission nette de l’Agence internationale de l’énergie à l’horizon 2050. Les véhicules électriques sont un élément clé de cet effort, et les matériaux à base d’acide phosphorique brut du Maroc sont très prometteurs pour le développement de cathodes lithium fer phosphate efficientes.

La technologie de l’énergie verte englobe également les énergies renouvelables, y compris l’hydrogène propre. L’année dernière, Argonne a rejoint la Midwest Alliance for Clean Hydrogen. Connue sous le nom de MachH2, l’alliance rassemble 70 organisations pour jeter les bases d’une nouvelle économie de l’hydrogène propre. Argonne partagera ses découvertes avec l’UM6P pour étendre l’utilisation des énergies renouvelables aux États-Unis et au Maroc.

Enfin, le protocole d’entente contribuera à faire progresser la recherche sur l’eau potable, une préoccupation particulièrement urgente au Maroc. Argonne tire parti de son solide portefeuille de recherche sur l’eau pour relever ce défi. Le portefeuille comprend la découverte de matériaux et la mise à l’échelle pour les innovations en matière d’eau propre, de nouveaux systèmes de traitement et de durabilité, et l’apprentissage automatique pour lutter contre la contamination de l’eau.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Christopher J. Kramer

Responsable des relations avec les médias

Argonne National Laboratory

Bureau : 630.252.5580

Email : media@anl.gov

You don't have permission to register
error: Content is protected !!